Après avoir passé une journée entière, et même plusieurs nuits (si on compte mes calculs nocturnes) à tenter de mettre en page ce blog pour qu'il soit tout beau-tout perso-tout mégalo (si si un peu quand même !) j'ai fini pas lâcher l'affaire : toutes mes belles modifications s'étaient envolées dans un trou noir informatique et j'obtenais au final une page toute pourrite, totalement destructurée...

J'ai enfin réussi à faire quelque chose de lisible, mais je garde en mémoire la crise de nerfs que je viens de me taper pour tout recommencer, et croise fort les doigts sous le bureau pour que ça n'arrive plus jamais, jamais, jamais...

J'ai finalement donc décidé de laisser tomber la forme pour travailler le fond.
J'ai revus mes exigences à la baisse et suis retournée docile et appeurée aux fourneaux... qui n'attendaient que moi d'ailleurs (ben oui, qui d'autre ?).


 
On peut croire vu comme ça que je ne suis pas une fille très branchée, très fashion, très girly... (enfin, sans regarder la photo, hein... parce que là bien sûr, c'est pas moi!)

Et bien détrompez-vous : je suis ultra-branchée-fashion-girly ! Et ouais! Mais ça ne se voit pas ! C'est à l'intérieur !


Bref.

Tout ça pour dire qu'après ces 24 heures passées devant mon pc, telle un Jack Bauer hésitant devant la couleur du fil à couper pour désamorcer la bombe qui fera péter la moitié de la planète, j'ai décidé de m'attaquer au top du kitch-fashion-girly....

Roulement de tambour, please....

Les Cupcakes ! Ben oui on sait, tu l'as déjà dit dans le titre.

http://lepetitmondeduweb.files.wordpress.com/2007/10/1-2.jpg

Pas SPACECAKE... CUPCAKE !

Ingredients 

pour une quinzaine de cupcakes :

3 oeufs
130 g de sucre
150 g de farine tamisée
1/2 sachet de levure chimique
150 g de beurre


La recette 

Battez les oeufs et le sucre jusqu'à obtention d'un mélange mousseux.
Ajoutez la farine et la levure en pluie et mélangez bien le tout.
Ajoutez ensuite le beurre fondu.

Ayé ! C'est tout ! Reste plus maintenant qu'à choisir vos parfums et glaçage....

Pour ma part voici ce que j'ai choisi pour une première :

fev 058 fev 064
 Choco-banane
Pralines

Pour le choco-banane (et c'est pas une insulte) :
Mélangez 100 g de chocolat fondu et 2 bananes coupées en tranches. Je le ai passées à la poelle avant avec un peu de beurre et de sucre vanillé, mais c'est comme vous voulez, tout dépend de votre marge sur la balance...


Côté Glacage, cette fois-çi c'est du serieux :

Battez 100 g de beurre avec 200 g de sucre glace. Puis ajoutez 2 cuillère à soupe de chocolat en poudre. Si la consistance vous parait trop liquide, ajoutez du sucre glace.
Nappez vos cupcakes à la poche à douille et décorez selon vos envie... ou votre placard d'ailleurs !
fev 071
Pour les cupcakes aux Pralines :

Mélangez dans votre pâte de base 50 g de pralines concassées (perso j'en ai mis 100 g et c'était vraiment trop ! Y'avait plus de place pour la pâte !)

Pour le glacage : mélangez 1 blanc d'oeuf avec 100 g de sucre glace et 5 cl de jus de citron. Ajoutez ensuite du colorant rouge. Mélangez bien à la spatule et vérifiez la tenue du glacage (il ne dois pas être trop liquide) en ajustant les quantités de sucre glace.



De mon côté je dois avouer que je n'ai pas vraiment suivi ces proportions à la lettre.
J'ai ajouté quelques gouttes d'arôme de framboise ce qui a donné un petit goût sympathique au glaçage.


Mais en revanche, j'ai eu du mal à trouver une consistance satisfaisante... 
Un coup c'était trop liquide (j'ai rajouté du sucre) , puis pas assez rose (j'ai  remis du colorant)....

Petit à petit le volume commençait à monter... après avoir ajouté un peu de ceci et beaucoup de cela je me suis retrouvée avec 3 tonnes de glaçage...
Je l'ai donc mis dans un coin en attendant que mes cupcakes finissent de cuire...

fev 065

Un petit nain qui passait par là, grimpa sur une chaise avec la ferme intention de "vaider"  sa maman ("locution enfantine employée par le nain et signifiant "je veux aider" maman à faire de la pâtisserie). Discrètement, il attrapa une brique de lait qui traînait là, et la vida joyeusement DANS MON GLACAGE ! ! ! !

RRRRhhhhhaaaaa !
GGGGrrrr !
Screugneugneu...
Et encore, je suis polie !

Le nain s'en fut trottinant cahin-caha vers sa chaumière, la larme à l'oeil et la fesse rouge...

Tandis que moi, pauvre mère indigne que je suis de ne pas reconnaître la bonne volonté sans limite de ma tête blonde, je retournais à mon glaçage, vidais le lait, rajoutais du sucre, remettais du colorant....


...14 kilos de glaçage plus tard, j'étais fin prête à en-tartiner ces maudits cupcakes ! Navrée d'avoir autant de matière, et concernée par le gaspillage inutile, j'en-tartina généreusement...

Trop généreusement...


Moralité :
Lorsque le nain vient à passer, range bien vite ton saladier...
Et à la lettre la recette tu suivras... le pifomètre, tu oublieras...

fev 068


fev 062

Retour à l'accueil